Lozère Aveyron en camping-car

  • bernardducret
  • Voyages
Notre trajet élaboré pour essayer de voir tout ce qu'il y a à voir sans passer deux fois au même endroit

Notre trajet élaboré pour essayer de voir tout ce qu'il y a à voir sans passer deux fois au même endroit

Depuis Cranves-Sales (Haute-Savoie), nous avons rejoint Mende (270 km d’autoroute puis N 88). L’aire municipale gratuite (N 44°31'15.708" E 03°29'46.680") étant saturée nous avons essayé d’aller stationner sur l’aire camping-car park à 5 km de là (N 44°30'00.473" E 03°32'00.475") à l'aérodrome, mais nous n’avons pas pu l’atteindre : Des véhicules stationnés de part et d’autre de la route (il y avait une fête de l'UGSEL) ne permettaient pas à un camping-car de passer. Nous sommes donc allés nous garer sur le parking voitures qui jouxte l’aire avant d’aller visiter le centre historique (jolies petites ruelles). De retour sur le parking, nous avons vu que d’autres camping-caristes s’étaient posés à côté de l’aire et, comme la police municipale, qui est passée en fin de journée ne nous a rien dit, nous y sommes restés pour la nuit.

Le lendemain, après une promenade au bord du Lot pour apprécier un autre aspect de Mende nous avons pris la direction de Millau (N 88 puis A75) et sommes arrivés sur l’aire camping-car park (N 44°05'44.772" E 03°05'07.691") à midi. Visite pédestre de la ville : Le centre historique est intéressant et des panneaux explicatifs permettent d’identifier les restes des constructions médiévales.

Le jour suivant (3ème), nous avons fait les Gorges du Tarn : Nous avons pris la direction d’Aguessac, puis Rivière-sur-Tarn et Les Vignes avant un premier arrêt à La Malène (très joli village).

La Malène dans les gorges du Tarn

Route ensuite dans les gorges vers Sainte-Eminie (qui mérite un deuxième arrêt) avant de prendre la direction de l’ancien bastion camisard de Florac-trois-rivières où nous avons stationnés sur l’aire municipale gratuite (N 44°19'32.340" E 03°35'26.376"). L’aire est agréable et le village présente quelques jolis coins.

Le 4ème  jour nous avons fait route vers Meyrueis en passant par le col du Perjuret pour aller voir Le Chaos de Nîmes-le-Vieux, mais nous n’avons pas pu nous y arrêter, faute de place pour stationner. À partir de Meyrueis, nous sommes redescendus par les Gorges de la Jonte vers Le Chaos de Montpellier-le-Vieux. La route d’accès est très étroite (de plus elle était en travaux) et nous avons eu les plus grandes difficultés à croiser 4 campings cars. Mais le site méritait ces efforts. Le sentier promenade (deux heures de marche) permet de découvrir des chaos de roches impressionnants. Puis nous avons fait halte à La Couvertoirade, le plus célèbre des villages templiers. Le parking payant (3 €/24h - N 43°54'35.928" E 03°18'45.324") est très bien placé pour aller visiter la cité (chemin de ronde et remparts du moyen âge très bien conservés, très jolie chapelle fort bien restaurée).

La Couvertoirade

Le 5ème jour, nous avons rallié la commanderie des templiers de Sainte-Eulalie-de-Cernon en passant par le village templier de La Cavalerie, puis nous avons rejoint Viala-du-Pas-de-Jaux et son grenier aux allures de donjon permettant une vue à 360° allant des Cévennes au Mont Aigoual. Fin de l’histoire des templiers par la visite de l’ultime ville aux quatre tours d’angle de St Jean-d’Alcas, avant de gagner Sylvanès et son Abbaye cistercienne, la plus importante du sud de la France. Étape à Camarès, petit village au pont médiéval de grès rouge, sur l’aire municipale du Parc de loisirs (N 44°00'18" E 02°41'37").

Le 6ème jour, par la D902, nous sommes allés visiter Brousse-le-Château,

Brousse-le-Château

remarquable avec son église fortifiée, lui aussi compté parmi les plus beaux villages de France, puis sommes restés sur la D902 dans la vallée du Tarn pour remonter sur Réquista, le plus important marché ovin d’Aveyron avant de rejoindre le lac de Villefranche-de-Panat et ses plages au Camping Les Cantarelles  La baraque de Malet 12430 ALRANCE (N 44°06'30.967"   E 02°41'27.114").

Le 7ème jour, tour pédestre du lac sur un parcours de 11 km très bien aménagé à partir du camping « Les Cantarelles ».

Le lac de Villefranche-de-Planat

Le 8ème jour, route par Broquiés  pour aller visiter les caves Société à Roquefort-sur-Soulzon (ouvertes de 9h00 à 18h00 – Première visite guidée vers 9h00). La visite est très intéressante et dure une heure (penser à prendre une « petite laine », il ne fait que +8°c dans les caves). Ensuite nous sommes allés à Compregnac – Peyre. À voir : ville et église troglodyte, sentier des « caselles » (petits abris de berger en pierres sèches). Étape sur le Parking du rocher (N 44°05'02.000" E 02°59'46.104") : Très belle vue sur le viaduc de Millau.

Le 9ème jour, visite de Castelnau-Pégayrols, l’un des plus beaux villages de l’Aveyron (dit-on…) avec ses 5 monuments classés. Passage par St Beauzély dont le château abrite un musée de la vie rurale puis arrêt au célèbre trou de Bozouls ; une entité géographique unique en Aveyron avec ses maisons accrochées à la falaise.

Les trois circuits de visite (3, 5 & 7 km) sont très bien balisés et accessibles à 5 mn à pied de l’aire municipale gratuite (N 44°28'19.000" E 02°43'16.000").

Le 10ème jour, nous avons longé le Lot et ses villages classés ; Espalion (très joli pont médiéval), St Côme d’Olt et son clocher tors, Ste Eulalie-d’Olt avec ses toits en lauzes… Plus haut vers le nord, après la traversée du village d’Aubrac, nous avons fait étape à Laguiole célèbre pour ses couteaux et connu pour son fromage. Nous avons d’abord craint de ne pas pouvoir faire halte faute de place de stationnement avant de découvrir quasiment par hasard, la place du nouveau foirail (à 2 mn à pied du centre ville), rue de Laverne où le stationnement des camping-cars est autorisé (N 44°41'04.848" E 02°51'04.193").

Le 11ème jour, en poursuivant sur les hauts plateaux,  nous avons rejoint St Geneviève-sur-Argence, puis le barrage de Sarrans où nous découvrons une très jolie vue baptisée le Point Sublime, continuons vers Laussac puis Thérondels où passe « le sentier de l’imaginaire » (à côté de l’aire de CC). Cap au sud pour rattraper le Mur-de-Barrez, joli village médiéval, où nous faisons étape sur l’aire municipale gratuite (N 44°50'29.000" E 02°39'35.000").

Le 12ème jour, en traversant les gorges de la Truyère,  nous avons atteint le village d’Estaing et son magnifique château puis avons fini la journée par un trésor : le village de Conques, son tympan unique classé au Patrimoine mondial de l’Unesco

Le typan de l'abbatiale de Conques

ainsi que la collection fantastique d’orfèvreries laissées par les pèlerins de Saint-Jacques. Stationnement sur le parking du haut où le gardien nous dit que nous pouvons passer la nuit.

Le 13ème jour, route vers Rodez et sa cathédrale de dentelles à la silhouette imposante (plus haut clocher plat de France). Visite de la ville (pas exceptionnelle). Ètape près du plan d’eau.

Le 14ème jour, nous empruntons la N88, pour rejoindre Sauveterre-de-Rouergue superbe bastide de l’Aveyron où se mêlent maisons à colombages et arcades voûtées autour de la place centrale. En remontant vers Rignac, nous bifurquons sur Belcastel. Ce village classé mérite le détour pour ses qualités d’ensemble esthétiques. Amoureux des vieilles pierres, il faut continuer pour rejoindre Peyrusse-le-Roc sur la D87. Nous arrêtons sur l’aire de service municipale idéalement située (N 44°29'42" E 02°08'22") et découvrons par le sentier pédestre les vestiges de cette ancienne citée médiévale qui s’étage sur les collines (un bon restaurant à côté de l’aire : Le Savignac).

Le 15ème jour, nous poursuivons la route en direction de Villefranche-de-Rouergue. À découvrir une ville animée par son marché jouxtant une magnifique collégiale, la chapelle des pénitents noirs et une chartreuse mystique. À proximité, un petit village pittoresque, La Bastide-l’Evêque et son clocher trapu. Plus au sud Monteils, village pittoresque, sur la route de Najac, splendide forteresse implantée sur son éperon rocheux qui donne des vertiges. Après avoir stationné sur l’aire municipale (N 44°13'17.000" E 01°58'09.000"), il faut déambuler dans sa longue ruelle interminable à la découverte des nombreux commerces et maisons de pierres.

Le 16ème jour, nous avons repris la route de la Haute-Savoie via Figeac.

 

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog