Taux d'intérêt pour prêt : où et comment renégocier un crédit ?

  • Bernard Ducret
  • Banque

La renégociation est d'autant plus rentable que le prêt est renégocié tôt et que sa durée initiale est importante. L'économie est encore renforcée si vous en profitez pour négocier la baisse des frais de dossier ou la durée du prêt. Adressez-vous d'abord à votre banque, puis passez par un courtier.

Où renégocier ?

La solution la plus simple consiste à s'adresser à l'établissement qui a émis le crédit d'origine. S'il accepte un réaménagement, vous diminuerez le coût de votre emprunt et économiserez les frais de dossier, d'hypothèque et les pénalités de remboursement anticipé. Ceci, cependant, n'est pas aisé : la plupart des établissements rechignent à la manœuvre.

Si votre banque refuse la renégociation de prêt, ou si les conditions qu'elle vous propose ne sont pas intéressantes, vous pouvez contacter d'autres établissements pour présenter votre dossier.

Dans la plupart des cas, les banques exigeront que vous domiciliez vos revenus auprès d'elles et examineront minutieusement votre stabilité professionnelle, ainsi que l'importance des mensualités par rapport à l'ensemble de vos revenus : un ratio de 33% est un maximum.

Le recours à des courtiers en prêts évite d'avoir à démarcher directement les banques. Il suffit de déposer un dossier auprès de deux ou trois courtiers afin qu'ils le soumettent à l'ensemble des établissements avec lesquels ils ont noué des partenariats. Puis, vous recevrez les offres de ces établissements et pourrez choisir celle qui est la plus avantageuse.

Ce service ne coûte rien, car les courtiers sont rémunérés directement par les banques, à la commission.

Voici quelques courtiers en crédit :

  • Abcourtage.com.

  • Acecredit.fr.

  • Cafpi.fr.

  • Cyberpret.com.

  • Empruntis.com.

  • Emprunt-net.com.

  • Meilleurtaux.com.

Comment renégocier ?

Vérifiez que votre prêt vaut la peine d'être renégocié. Pour que l'opération soit avantageuse, le prêt à renégocier doit satisfaire à deux conditions. Tout d'abord, il doit avoir un taux d'intérêt supérieur d'au moins 1 point par rapport au nouveau prêt.

Ensuite, il doit être relativement récent. Dans les crédits immobiliers classiques, les mensualités des premières années sont majoritairement consacrées au paiement des intérêts et ne contribuent que faiblement au remboursement du capital.

La renégociation n'est donc intéressante que si vous n'avez pas déjà payé une bonne part des intérêts, c'est-à-dire si elle intervient avant que votre crédit ait atteint le premier tiers de sa durée.

Faites baisser le coût de la renégociation. Dans le cas où le crédit que vous envisagez de renégocier comporte des pénalités de remboursement anticipé inférieures au plafond légal de 3% du capital restant dû, le gain s'en trouvera augmenté d'autant. Si vous parvenez à négocier à la baisse les frais de dossier du nouveau crédit, vous réaliserez un gain encore supérieur.

Essais de système : la calculette
Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog