Quelques mésaventures avec mon Bavaria T656C CLASS

  • bernardducret
Quelques mésaventures avec mon Bavaria T656C CLASS

Coup de foudre au salon du Bourget : Le T656C Class est le camping-car dont nous rêvions. Il n'est pas très long (6,49 m) mais offre tout de même un lit central arrière et son ingénieuse paroi de douche pivotante permet d'avoir, sur une petite surface, à la fois un cabinet de toilette et une cabine de douche. Le troisième couchage est un lit de pavillon électrique qui nous permettra d'emmener notre petit-fils en vacances. C'est parfait, nous passons commande. Il nous sera livré en avril, mais à Metz (nous habitons Cranves-Sales en Haute-Savoie) car telle est l'adresse du concessionnaire avec lequel nous avons fait affaire (CLC Expo camping-car Metz Sud).

Nous allons le chercher à Metz le 19 avril et là, première déconvenue : la paroi amovible de la douche fait un bruit de château hanté. "Ne vous inquiétez pas, je m'en occupe, on va remédier à cela dans une concession près de chez vous, je vous tiens au courant" nous affirme le concessionnaire qui ne fera strictement rien ! Nous ramenons notre véhicule en Haute-Savoie. Heureusement, il ne s'agissait probablement que d'un délai de mise en place des éléments et le bruit de la paroi s'atténue jusqu'à devenir négligeable ce qui m'évite d'avoir à me plaindre de l'absence de réaction de notre vendeur lorrain.

Nous avions projeté, pour fin mai, une virée en Périgord, suivie d'un petit tour dans la baie d'Arcachon, mais le 25 mai, alors que le camping-car est chargé et que nous sommes prêts à partir, deuxième déconvenue : je constate que le réfrigérateur est tombé en panne, il ne fait plus de froid, ni sur le 220 volts, ni sur le gaz. J'alerte le concessionnaire de Metz qui de tergiversations en hésitations traine à réagir pendant deux semaines. J'alerte alors le service après-vente de la maison mère Bavaria qui me répond par retour de courriel de me rapprocher de mon concessionnaire, qu'il a dû faire le nécessaire... En effet, le lendemain, j'ai un rendez-vous à Metz pour changer l'agrégat. Coïncidence ? Sans aucun doute !

L'agrégat est changé le 15 juin et nous partons pour notre petite virée périgourdine. Le réfrigérateur fonctionnera en alternance batterie/gaz jusqu'à notre retour en Haute-Savoie le 29 juin. Nous croyons naïvement que nos ennuis sont terminés.

Le 24 juillet, troisième déconvenue : Le réfrigérateur s'est à nouveau arrêté, il ne fait plus de froid sur le 220 volts. Nous partons quand même le lendemain pour aller chercher notre petit-fils à l'autre bout de la France (Saint-Jean-de-Monts en Vendée) et l'emmener en vacances en Auvergne. J'ai bourré le réfrigérateur de bouteilles de glace pour conserver un maximum de fraîcheur et je l'ai laissé branché (on ne sait jamais). À l'étape, je constate avec stupeur mais grand contentement que la température dans le freezer est descendue à -16°c. Le réfrigérateur a fonctionné sur batterie et il redémarre sur gaz. (Quoique nous fussions en camping, je ne l'ai jamais remis sur le 220 volts pendant nos vacances auvergnates et il a fonctionné).

Le 26 juillet, quatrième déconvenue : Alors que je descends le lit de pavillon, celui-ci descend un peu plus bas que d'habitude puis remonte, se met en travers et se coince contre le plafond. On prend en charge le petit-fils le lendemain et on n'a plus de troisième couchage ! Je contacte l'assistance Bavaria qui m'accueille très aimablement et m'envoie vers la concession la plus proche à Toulon-Sur-Allier. Là, impossible de prendre en charge mon problème. Je recontacte l'assistance qui me propose de me dérouter un peu et de passer par Poitiers où la concession Bavaria (Vendée Aventure) est prête à essayer de résoudre notre problème. Nous roulons donc vers Poitiers où nous arrivons à 17h30. Chez Vendée Aventure, nous sommes très bien accueillis par un personnel très aimable et très compétent. Malgré l'heure tardive les techniciens se mettent au travail. Ils pensent que ce sont les capteurs qui n'ont pas fonctionné, le lit est descendu trop bas, les sangles se sont enroulées à l'envers. Ils ne sont pas en mesure de réparer, mais ils font un dépannage d'urgence. Après avoir percé un trou pour accéder à l'axe du moteur, ils débloquent le lit à la main. Celui-ci peut désormais fonctionner. Certes, il descend quand on appuie sur le bouton "monter" et il monte quand on appuie sur le bouton "descendre. Certes, il ne faut ni le descendre ni le monter à fond sous peine de le coincer à nouveau. Certes, la lumière du plafonnier du salon sous le lit ne fonctionne plus et celle du plafond sur le lit, non plus... Mais je peux le faire fonctionner et comme conclut un des techniciens : "Le petit-fils va pouvoir partir en vacances avec ses grands-parents".

La cinquième déconvenue n'en est pas vraiment une, ce n'est que la confirmation de mes craintes : Le 20 août, je fais un nouvel essai de réfrigérateur qui confirme le dysfonctionnement : je contacte, à nouveau l'assistance et lui envoie par courriel un récapitulatif complet de mes mésaventures. J'en envoie copie à CLC Expo camping car Metz avec un mot d'accompagnement. L'assistance Bavaria me trouve un rendez-vous pour une révision sérieuse du réfrigérateur et une réparation du lit de pavillon chez le concessionnaire le plus proche de chez moi, Évasion liberté à Seynod où je suis très bien accueilli quoique je n'ai pas acheté le véhicule chez eux. Le concessionnaire de Metz qui, lui, a fait la vente ne daigne même pas me répondre.

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog